Sesserp

Une petite trouvaille au hasard des scans crapoteux de Gallica. Dans le numéro du premier janvier 1881 de La Caricature, une de ces charmantes pages ou les réclames sont agencées avec minutie, serrées comme des Sardina pilchardus après leur passage à la conserverie, ce petit encart à tout de suite attiré mon attention, on prend la peine de le déchiffrer… Est-il à l’envers ? Ou sens dessus dessous ? Est-ce un ambigramme ? Rien de si compliqué en fait, les lettres n’ont fait qu’une petite traversée du miroir. Belle idée en fait d’évoquer le monde de l’imprimerie de cette façon, une illustration sans être une représentation.

On pourrait presque voir dans ce petit pavé un signe annonciateur de futures expérimentations typographiques (y a-t-il eu un Ouvroir de la Typographie Potentielle ? Un OuTyPo ?).

Petit bémol toutefois si l’on imprimais ce texte tel quel on lirait ; SESSERP

Publicités

A propos Guy

https://lumiereverte.wordpress.com
Cet article a été publié dans Les Beaux Livres. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Sesserp

  1. cmiz dit :

    HAHA SESSERP.
    Hum, je croyais que c’était le nom de l’imprimeur, j’avais pas lu PRESSE…….

Les commentaires sont fermés.