Un scaphandrier en papier

Une autre carte à découper, un scaphandrier, imprimé en même temps que le squelette, mais sur un format deux fois plus grand (15×20 cm). Une fois monté le gaillard fait 12 cm de haut. L’assemblage est un peu plus complexe que pour le squelette alors voilà un petit guide :

Scaphandrier SFG web

La planche complète, et la même une fois découpée, attention à bien découper le hublot et à prévoir la fente ou se placera la tête du scaphandrier ! On peut voir cette fente au centre du plus grand des cercles jaunes, à l’horizontale.

Montage 1

Puis replier et coller les jambes sur elles-mêmes. Plier les languettes triangulaires et les coller au cercle : le corps est un cylindre.

Montage 2Le corps une fois assemblé, on place la tête dans la fente que l’on a découpé plus tôt au centre du cercle jaune.

Montage 3

On assemble le casque de la même façon que le corps, puis on le colle par dessus la tête. Plus qu’à coller les bras sur les cotés, et voilà !

Profil

Gros planLe scaphandrier, prêt à affronter les monstres des fonds marins, ou à prendre la poussière sur une étagère.

Publicités

A propos Guy

https://lumiereverte.wordpress.com
Cet article, publié dans Auto-édition, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Un scaphandrier en papier

  1. OOO dit :

    c’est beau!

  2. Guy dit :

    Merci !

Les commentaires sont fermés.